Illustration 1

Ce qui change au 1er juillet 2016
 
Tiers payant, rémunération des fonctionnaires, compte pénibilité, maisons de retraite, crédit immobilier, transactions sur les plateformes internet, fermeture de mon.service-public.fr...
 
Retrouvez les principales nouveautés en place au 1er juillet 2016.
Tiers payant 
Au 1er juillet 2016, les professionnels de santé ont la possibilité d'appliquer le tiers payant partiel (part des dépenses prise en charge par l'Assurance maladie) aux :
• assurés atteints d'une affection de longue durée ;
• femmes enceintes qui bénéficient de l'assurance maternité .
 
Rémunération des fonctionnaires
Le point d'indice des fonctionnaires va augmenter de 1,2 % en deux fois : 0,6 % au 1er juillet 2016 et 0,6 % au 1er février 2017.
Rémunération des fonctionnaires : + 1,2 % sur le point d'indice
 
Compte pénibilité
La mise en place complète du compte pénibilité dans le secteur privé est prévue à partir du 1er juillet 2016 avec la prise en compte de nouveaux facteurs de pénibilité (manutentions manuelles, postures pénibles, vibrations mécaniques, agents chimiques, températures extrêmes, bruit).
Compte pénibilité : mise en place complète à partir du 1er juillet 2016
 
Maisons de retraite
Le décret qui fixe la liste des prestations minimales d'hébergement (accueil hôtelier, restauration, blanchissage, animation et vie sociale...) dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) entre en vigueur au 1er juillet 2016. Les tarifs communiqués par ces établissements devront inclure toutes ces prestations.
Maisons de retraite : des garanties sur les tarifs des prestations
 
Crédit immobilier
Une ordonnance du 25 mars 2016 modifie les dispositions applicables aux crédits immobiliers à compter du 1er juillet 2016 en instituant un cadre juridique européen harmonisé pour l'octroi du crédit immobilier et du crédit hypothécaire. Elle renforce notamment la protection du consommateur en prévoyant la mise à disposition des consommateurs d'informations générales concernant le contrat de crédit immobilier ainsi que d'une information précontractuelle, sous la forme d'une fiche d'information standardisée permettant à l'emprunteur de comparer les différentes offres de crédit disponibles sur le marché, d'évaluer leurs implications et de se déterminer en toute connaissance de cause sur l'opportunité de conclure un contrat de crédit.
 
Crédit immobilier : la protection du consommateur renforcée à partir du 1er juillet 2016
Plan épargne-logement
Pour les plans d'épargne-logement (PEL) ouverts avant le 1er mars 2016, la prolongation automatique du PEL est possible à partir du 1er juillet 2016.
Plan épargne-logement : nouvelles conditions de prolongation
Transactions sur les plateformes internet
 
À compter du 1er juillet 2016, les transactions réalisées entre particuliers sur les plateformes internet permettant notamment de louer des biens (logement) ou des services (covoiturage) vont faire l'objet d'une communication à l'adresse de leurs utilisateurs sur leurs obligations déclaratives en particulier sur les revenus générés par leurs activités.
Sites internet de vente, location ou partage entre particuliers : information sur les obligations fiscales des utilisateurs
 
Amende forfaitaire
Il n'est plus possible de payer ses amendes forfaitaires avec un timbre-amende (sauf pour une amende sanctionnée par une contravention constatée avec un carnet de verbalisation à souches).
 
Le nouveau code de la consommation entre en vigueur
L'ordonnance du 14 mars 2016 a refondu la partie législative du code de la consommation. Elle vise à améliorer la cohérence juridique de ce code et à permettre de l'adapter aux évolutions futures.
Le nouveau code de la consommation entre en vigueur le 1er juillet 2016