police

Les mensonges du gouvernement sur la sécurité

En dépit de la menace terroriste sans précédent, le gouvernement ment aux Français sur la sécurité. La Cour des comptes révèle que, loin des promesses, les effectifs ont baissé entre 2012 et 2015.

Le chiffre

- 868 : C’est la baisse de policiers et gendarmes entre fin 2011 et fin 2015.

Les promesse non-tenues de M. Hollande sur la sécurité

La création d’effectifs annoncée pour la sécurité depuis quatre ans ne correspond en rien à la réalité de terrain dans la police et la gendarmerie nationale. Les promesses faites n’ont pas été tenues.

En effet, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve avaient promis la création de milliers d’emplois supplémentaires dans la police et la gendarmerie. François Hollande lui-même, lors du congrès à Versailles, en novembre 2015, avait annoncé 5 000 créations de poste qui viendraient, sous deux ans, s’ajouter aux quelque 4 000 créations de postes revendiquées depuis 2013.

Les effectifs des forces de l'ordre en baisse depuis 2012

Chaque année en mai, le gouvernement publie en annexe au projet de loi de règlement des « rapports annuels de performance » déclinés par mission budgétaire. La Cour des comptes publie en même temps des notes d’analyse budgétaire par mission d’où sont extraits ces chiffres.

Les niveaux d’effectifs réels de policiers pour l’année 2011 s’élèvent à 145 061 agents alors qu’ils atteignent 143 982 agents pour le programme police nationale en 2011.

Si l’on compare le niveau d’effectifs réels entre le 31 décembre 2011 et le 31 décembre 2015, on constate donc une baisse de 1079 policiers. C’est la Cour des comptes qui le dit !

Si l’on prend en compte les effectifs de police et de gendarmerie entre 2011 et 2015, il y a une baisse totale et globale des effectifs de la police et de la gendarmerie de 868 agents en quatre ans.

« Il n’y a pas plus de policiers dans la rue aujourd’hui qu’il n’y en avait en 2012. Et prétendre le contraire, c’est entretenir un mensonge d’État. »
Olivier Marleix, Le Figaro, le 2 juin 2016